SLM au Festival Ariegeois Breton du 18 novembre 2006
12 personnes de SLM dont 8 de la section '' Danses Bretonnes '' et 4 de la section ''Cuisine '' quitterent Melgven joyeusement enerves vendredi à 5 heures 30 sous la tempête qui nous accompagna jusqu'à la sortie de la Bretagne. Une priere au Temple et le temps s'ameliora. Un arrêt habituel à Mignaloux et nous voilà au Vigen , pres du Decathlon pour se restaurer au Flunch et manger intelligent. Nous passons Toulouse en parties et nous regroupons sur l'aire des portes de l'Ariege pour arriver à la Maison des Jeunes et de la Culture pour rencontrer nos familles d'accueil à 18 heures 30. Certains se retrouvent , d'autres se decouvrent autour d'un pot. La nuit se passe à l'heure de l' hemisphere sud où l'eau de vie a accouche d'un panier. Samedi matin , on procede à l'installation du marche dans la salle d'accueil de la MJC.

Je rencontre un nouveau Michel , le president et nous mangeons ensemble une soupe champenoise , des grillades , salades jusqu'à ce que les clients nous rappellent l'horaire. La clientele s'arrache les produits amenes ; 2 kilos de farine partent dans des crêpes dignes de Saint Eloi , qui n'ont pas le temps de rester dans l'assiette.

Mention speciale pour les enfants de la MJC qui apres avoir prepare la manifestation ont passe leur apres midi derriere les stands pour satisfaire chaque personne. Paul prepare son Milla , flambe une fois termine. La marmite se fait nettoyer à la cuillere ou à la fourchette.

Obelix , à l'exterieur , s'occupe du repas du soir , dans son chaudron au feu de bois. Les stages de danses occitanes et bretonnes dans la salle de spectacle font tourner et taper du pied de nombreux cavaliers enchantes. Apres un leger malaise , dà» à une panne de secteur , plus de 120 amis se sont attables pour deguster la soupe aux choux , l'azinat avec sa rousolle , le milla avant de se rendre au bal anime par Gerard et son groupe Aigarela. Tout le monde a fait la fête , même le sol s'est mis à trembler de joie. A la radio , on parlait de Chateauneuf du Faou.

Dimanche , apres des visites individuelles : Montsegur , Roquefixade , les Monts d'Olmes , le lac Sanzeau ; chacun prenait le car de la commune pour un repas gastronomique à Montgailhard aux Forges de Pyrene : salade de coeur de canard , galantine de becasse , saumon , biche aux airelles et aux cepes et croustade ariegeoise.

La visite prevue etait le Mas d'Azil , une grotte plus grande qu'un immeuble , traversee par la route , où se refugierent les hommes à de nombreuses periodes de notre histoire depuis l'ere magdalenienne jusqu'au temps de Richelieu en passant par l'epoque Cathare.

Apres un au revoir à Magda , jeune fille de 18 ans au musee de la ville , nous prenons un dernier repas chez nos hà´tes , tandis que le Saint Barthelemy se couvre de neige.

Lundi matin , le marche de Mirepoix permet d'effectuer les dernieres courses et de retrouver Gerard et Monique , Ully et son fromage , le ptit chinois , Jannycol en fermentation. On se fait accompagner par une Pepe jusqu'à Pamiers et l'autoroute defile : Pas de calais mais du rouge pour l'anniversaire d' Edith ; espoir de cafe qui tourne au vinaigre à Bordeaux , transvasement gratuit de carburant. Le retour se fait sous la pluie et le vent pour se terminer en laissant bagages et personnes joyeux remplis de souvenirs sur la place du grand chêne. Un grand merci à tous ceux qui nous ont si bien accueillis.

VOYAGE DECOUVERTE ARIEGE ET PAYS CATHARE

Deux fourgons Peugeot de notre partenaire , le garage Nedelec de Concarneau sont partis de Melgven le 24 avril à 6 heures en emmenant notre groupe de onze melgvinois. Apres quelques arrêts dont un repas à Limoges , chacun a rencontre ses familles d'accueil sur la place de la Cabanette à Laroque vers 18 heures.

Mercredi matin , nous avons commence par visiter une fromagerie à Payra sur l'hers : le Pascouli ( de Pascale et Ully ). Le lait de vache , collecte dans une remorque boule permet à l'etablissement de fabriquer du beurre et differents fromages plus ou moins affines que nous avons degustes. En partant , notre premier adjoint s'est mis au travail. Un chantier de refection de la route etait en activite. L'entreprise etait la même que celle qui travaille à Melgven mais procedait à une technique interdite chez nous , pourtant bien plus economique et rapide. Nous avons ensuite penetre dans le château de Terride à Mirepoix où l'on s'est permis de deranger le proprietaire en plein repas. Celui-ci nous a malgre tout reà§u tres gentiment en nous expliquant l'histoire des murs et les fouilles qu'il avait engagees. Un repas sous les '' couverts '' de Mirepoix et Henri nous a raconte l'histoire de la cathedrale et de ses agrandissements successifs que l'on peut comprendre grâce à plusieurs maquettes. Sa nef est la plus large de France ( 22 metres ) et les vitraux sont superbes. L'apres midi ,l'eglise de Vals, perchee dans la roche nous a ouvert ses portes avec ses trois niveaux d'où il est possible de voir l'autel. Chacun a pense à l'eglise Sainte Croix de Quimperle.

Jeudi , Henri nous attendait à Foix pour nous raconter la ville en parcourant les petites rues au pied du château. Henri IV , Gaston Febus , Saint Volusien nous accompagnaient pres des nombreuses fontaines dont la '' fontaine de l'oie '' en fonte, en forme de cygne. Apres un repas au Forges de Pyrene , nous fumes impregnes des 125 metiers repertories dans des ateliers en activite dont le cloutier , le sabotier , le fabricant de peignes en corne et une demonstration de la derniere forge à martinet en action. Passage trop court dans ce musee où tout ramene à des souvenirs , sans parler des legendes comme celle des sabots de Bethmale.

Vendredi , nous etait proposee une excursion dans l'Aude , departement voisin pour une visite des caves de Limoux et ses trois varietes. Plus de 800 metres de tunnels permettent aux caves '' Sieur d'Arques '' de laisser reposer des cremants composes en grande partie de Chardonnay , blanquettes ( melange) et methodes ancestrales au cepage de Mauzac. Des cours d'oenologie attendent même les volontaires. Ensuite les tours de Carcassonne nous retenaient toute l'apres midi avec des commentaires où l'on apprend que le mechant Saint Louis a tue Mickey , où Dame Carca a sauve la ville en jetant un cochon gave de ble au pied des remparts , où les toits pointus sont l'oeuvre d' Eugene , où les tours se prosternent et où Saint Nazaire est une cathedrale. Le retour passe par Montreal et Fanjeaux , le village de Saint Dominique dont la maison n'a plus de toiture.

Samedi , le monde souterrain nous entraîne dans la prehistoire , à la periode magdalenienne avec la grotte de Niaux , faà§onnee par l'eau et les glaciers. Il faut arpenter 800 metres de galeries aux roches glissantes pour arriver au '' salon noir ''. Notre bon samaritain se retrouva balafre momentane en permettant le passage sans encombre à deux dames. Le '' salon noir '' '' est une salle immense où nos ancêtres ont peint des bisons , chevaux et autres bouquetins en noir et rouge il y a 14000n ans pour les leguer à la posterite. On revient par Tarascon , Montsegur et l'histoire Cathare avec l'Inquisition , Fontestorbes pour finir par un au revoir à Laroque autour d'un buffet en commun au chalet de l'Espace Melgven avec des chants du pays.

Dimanche en bonus , une derniere sortie pour decouvrir un village typique d'Andorre et pour effectuer un tas de courses interessantes. Un accident cause un bouchon au Pas de la Case ; un fourgon est arrête par la gendarmerie ; Laroque gagne la coupe de Rugby avec le bouclier qui va avec ; Madame le maire nous salue.

Lundi , au marche de Mirepoix nous rencontrons un melgvinois de Drogant en vacances et nous retrouvons Melgven , un peu fatigues à 19 heures apres 9 heures 30 d'autoroutes. La distance parcourue aura ete de 2600 kilometres. Quand est ce qu'on redescend ?

Encore un grand merci à chacun de nos hà´tes à l'accent si charmant , aux talents et aux savoirs incommensurables : Michel et Annick , Stephanie , Ines ,Gerard et Monique , Michel et Michelle , Henri et Guylaine , Huguette , Karine , Michel , Denise , Lucienne Salutations à Herve et pensee à sa maman.

Visiter le site du Pays d'Olmes